AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE DROIT EGYPTIEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fanfan



Féminin
Nombre de messages : 48
Date d'inscription : 15/02/2010

MessageSujet: LE DROIT EGYPTIEN   Ven 19 Nov - 23:11

SECTION 3: LE DROIT EGYPTIEN

Ce droit présente quelques originalités comparé aux deux droits précédents, notamment la faiblesse des sources et l’origine de la législation.

A° La pénurie des sources
On ne possède ni code, ni coutumes. A partir de ces sources indirectes on a supposé l’existence d’une législation, dès l’époque de l’ancien empire.
Pour les anciens pharaons, la tradition nous dit que Ménès aurait légiféré, mais nous n’avons pas véritablement trouvé de traces.
On a un document plus certain, ou le voit que le pharaon de la 19e dynastie, Horemheb, aurait légiféré.
On a donc très peu de sources même si l’on sait que les pharaons légiféraient.
Le droit égyptien est connu, très partiellement, à partir des actes de la pratique.
Exemple : il semblerait qu’il n’y ait aucune trace de l’esclavage dans l’ancien empire.
B° Pharaon, Dieu législateur

Comme dit Hérodote les égyptiens sont les plus religieux de l’histoire. On retrouve en pharaon l’incarnation du D. lui-même. On retrouve un culte du roi qu’est pharaon, on lui confère toutes sortes de pouvoirs, il parle avec les dieux et il leur parle d’égale à égale.
Dans la tradition de l’Égypte antique, le droit est ce que le roi aime et le contraire du droit est ce que le roi déteste. C’est selon la volonté de pharaon que l’on apprécie la règle de droit. C’est parce que pharaon est le fils de D. que ses sujets doivent obéir à ces lois. Le droit c’est ce que pharaon veut faire, et pour légiférer il se réfère à une notion supérieure qui est Maât. Elle est la fille de Ra, le roi soleil. Elle exprime une d’harmonie (justice, droiture, etc.), on l’oppose à une divinité nommée Insefet. Maât est souvent représentée agenouillée, de profil avec sur la tête une plume d’autruche qui symbolise la pureté. D’autant plus que Maât assistait à la peser de l’âme du défunt. Cette divinité est remise au pharaon.
Le pharaon dit le droit qu’il veut mais ce droit est guidé par l’influence de Maât et de fait ces lois seront l’expression du vrai et du juste.

Rouleau textes de lois mais pas de certitudes. Le pharaon de la 10ème dynastie HOREMHEB avait légiféré : le roi affirme faire des lois pour rétablir la justice dans le pays. Enregistrements des lois quotidiennes. Nouvel empire + perse → infos + complètes/

→ tjrs peu de sources mais on sait que les pharaons légifèrent, les lois écrites existaient. Elles étaient jetaient à la rue, lacérée. Mais pb : le papyrus ne se conserve pas.
Inscript° sur des stèles, papyrus : état de règle de droit : contrats, testaments, décisions judiciaires… les historiens font bcp preuve d’imaginat°, bcp d’hésitat°
Ex : esclavage→ aucune preuve formelle pour l’Ancien et Moyen Empire mais il existe des prisonniers de guerre.
Esclaves : capacités juridiques.
Droit familial ex : les hésitations sont nombreuses.
Les égyptiens sont monogames ou pas→ divergence des opinions.

Rôle du pharaon dans l’énoncé du droit : Dieu est législateur.
Les égyptiens sont les + religieux des hommes. Place 1ère. Grande religiosité. Incarnat° du Dieu Orus, lui-même fils d’Osiris fils du Dieu Soleil.

Culte du roi pharaon érigé fils de Dieu. Parle avec les Dieux, à égalité. Lien particulier. Détiennent des pouvoirs en matière juridique. Pour déterminer ce qui est juste ou pas, bon ou pas. Dans la tradit° antique, ce que le roi aime est ≠ de e que le roi déteste. Volonté du pharaon qui fait la règle de droit.
Pharaon= infaillible Sujets= obéissance.
Néanmoins, toute puissance du pharaon modeste ou arbitraire. Il ne veut pas n’importe quoi. pour légiférer. Ils se réfèrent à une notion supérieure, la notion de MAAT. Fille de Râ (Dieu soleil). C’est une divinité qui représente la droiture, l’équilibre, la vérité, la justice = notion d’harmonie. Porte le nom d’INSEFET.
Plume sur la tête qui symbolise la pureté, la légèreté. Au moment du jugement des femmes, assiste à la pesée de l’âme (MAAT → cœur du défunt sur le plateau + léger que la plume de MAAT. Divinité remise au pharaon pour montrer qu’on lui remet qui lui servira à bien lire le droit. Appui sur MAAT pour chercher la vérité.
→le pharaon dit le droit qu’il veut, guidé par MAAT (vrai et juste). Dans le tombeau OUNAS.
Revenir en haut Aller en bas
http://capacite.forumactif.org/presentation-des-capacitaires-f14
 
LE DROIT EGYPTIEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ARCE : Droit ASSEDIC en capital ...
» achat d'un pas de porte ou droit au bail est-il obligatoire
» A-t-on le droit à une augmentation de salaire ?
» Droit de retrait ?
» quelques fois mon patron me rappel a-t'il le droit??

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
CAPACITE EN DROIT DE PARIS 1 :: COURS MAGISTRAUX :: INTRODUCTION HISTORIQUE AU DROIT-
Sauter vers: